3 points cruciaux pour un e-commerce efficace
le 08 Mai 2016

Dans le cadre d’un « carnaval d’articles » on m’a proposé d’écrire autour de trois des erreurs à ne pas commettre lors de la création d’un site e-commerce. Le principe d’un « carnaval d’articles » est de rassembler, autour d’un même sujet, plusieurs intervenants aux compétences complémentaires afin d’aborder une même question sous des angles différents et d’en donner une vision approfondie.
 Vous retrouverez le lien vers l’article de référence en bas de page.

3 points cruciaux pour un e-commerce efficace

Constat de départ

« Le commerce en ligne français se porte bien ». C’est dans ce contexte hyperconcurrentiel où l’offre de produits ne cesse de se multiplier que vous allez proposez une nouvelle plateforme de vente en ligne. Voici, selon moi, les trois points cruciaux auxquels vous devrez prêter attention pour augmenter les chances de succès de votre boutique e-commerce !

1/ Au commencement, il y a le référencement

Base de la visibilité (et donc de la visite) de votre site sur le web, l’e-réputation et le référencement naturel sont deux fondamentaux qui nécessitent une grande expertise.

N’hésitez pas à déléguer !

Un e-commerçant que j’interrogeais en prévision de cet article m’a confié, qu’à refaire, il ne perdrait pas de temps sur les réseaux sociaux soulignant : « Mon travail c’est de vendre ». En effet, se créer une image sur le web constitue un travail de fond nécessitant une bonne maîtrise des différents outils de l’écosystème du web 2.0 (médias sociaux, outils collaboratifs, etc.), des enjeux et solutions propres qui y sont attachés (veille concurrentielle sur son marché, SIO, etc.) et… du temps ! Aussi, afin d’optimiser votre visibilité dès le lancement de votre boutique, vous avez tout intérêt à faire le bilan de vos compétence et à vous entourer d’une équipe professionnelle et disponible.

Référencement payant ET référencement naturel

Il est possible, via l’outil payant de planification des mots-clés tel que « Google adword », d’effectuer seul une campagne. Une plateforme téléphonique vous conseille pour composer des mots-clés et former des associations de mots définissant votre activité, en évitant de prendre des enchères sur des termes très demandés et très coûteux. Récemment utilisée par l’un mes clients, cette démarche propre est une initiative pertinente qui offre la possibilité de se familiariser avec les enjeux du référencement. Toutefois, à l’issu de sa campagne, son taux de transformation n’a pas augmenté de façon significative. Ainsi, il est important de comprendre que le référencement payant n’est pas la voie royale et unique garantissant la visibilité de votre site Internet. Il est indispensable d’accompagner ces initiatives d’un référencement dit « naturel » qui se travaille au quotidien, directement sur les contenus textuels de votre site internet : définition des mots et associations de mots sur lesquels insister, rédaction de descriptifs de qualité, adaptés à votre cible et qui présentent les produits de façon attractive mais néanmoins synthétique ; création dans vos contenus de liaisons, par les mots, entre les différents produits permettant un maillage de connexion pertinent entre les pages de votre site, etc.

Payer aujourd’hui pour économiser demain

Faire appel à un référenceur dès le début de votre projet vous fera gagner du temps, mais aussi de l’argent. Car si les designers, développeurs et intégrateurs qui vont intervenir sur votre site possèdent des notions en référencement, le référenceur construira avec eux les bases d’un site optimisé et visible, en adéquation avec la stratégie qu’il va adopter dans votre cas, évitant ainsi de devoir procéder plus tard à des ajustements. Et si le budget parait souvent prohibitif, dites-vous qu’il y a beaucoup d’aspects (des développements secondaires, des animations ou éléments graphiques relevant d’avantage du « j’aime bien » que du « ça sert réellement à », etc.) qui pourraient réduire ou supprimer avant d’amputer l’enveloppe du référenceur.

2/ Ergonomie, utilisabilité et originalité graphique

Une fois que votre site est bien visible sur la toile, il est temps de s’attarder sur son fonctionnement propre. Cette optimisation de sa navigation se fonde sur trois notions primordiales : l’ergonomie, l’utlisabilité et l’originalité graphique.

Satisfait avant d’acheter

Ergonomie et utilisabilité sont les garants de l’efficience, de la stabilité et de la prise en main de votre site, ce qui génèrera une première satisfaction chez vos utilisateurs avant même leur achat. Aussi, à cette fin, il est important que vous définissiez le type de produits que vous vendez. 
En effet, les produits lowcost, pouvant s’adresser à un public très large en quête du prix le plus intéressant avant toute autre chose, ne nécessitent pas de prendre des risques concernant l’ergonomie.
A contrario, si vous vendez des produits à forte valeur ajoutée, ou haut de gamme, il peut s’avérer plus que pertinent de faire un site original, à l’image de vos produits.

« Sois belle et tais-toi » ?

Certes, votre site doit être esthétique mais il doit tout autant parler à vos utilisateurs ! Beaucoup de projets présentent des maquettes trop complexes ou trop « concept », et obligent rapidement à une refonte graphique totale ou partielle. Car il ne faut pas oublier que le web n’est pas une plaquette papier : les écrans ne sont pas tous de la même taille, les polices sur mesure demandent du temps de chargement, etc. L’important est que vos clients accèdent facilement et rapidement aux informations et fonctionnalités principales telles que le prix des produits, le panier, l’accès à leur compte, le formulaire de contact, etc. A l’inverse d’un frein, si elle est pensée dans la perspective de rendre simple, pratique et efficace l’expérience d’achat pour vos clients, l’ergonomie constituera un moteur à l’imagination graphique pour vous démarquer ! 

3/ Les innovations qui n’en sont pas

Le standard, ça peut être bien aussi !

Récemment, un e-commerçant m’a expliqué que l’installation du module de paiement de sa banque ne lui avait pas apporté les bénéfices attendus et avait même affaiblie sa trésorerie. Celui de Paypal, déjà disponible sans abonnement et connu des utilisateurs, était aussi efficace pour sa clientèle. Cet exemple montre qu’il faut bien étudier la nécessitée des options que vous allez mettre en place sur votre site. Aussi, si le développeur de modules sur mesures e-commerce à un devoir de conseil envers son client, il n’est pas spécialiste de la réalité du secteur d’activité. L’expert est le e-commerçant qui doit connaître sa clientèle avant de sortir du cadre standard du e-commerce.

Réfléchir avant d’agir

Afin de développer ce point, je vais m’appuyer sur l’une des problématiques rencontrées lors de la création d’un site dédié à la vente de sacs et d’accessoires haut de gamme : afficher le nom des couleurs propre à chaque fabricants sur la fiche produits, tout en les rassemblant dans des groupes de couleurs génériques sur les listing des catégories. (ex. groupe bleu. Fabricant 1 : bleu nuit. Fabricant 2 : bleu roi). A priori pertinente au regard de la clientèle visée (exigeante et précise dans ses envies), cette idée s’est avérée être un frein. Elle engendra un coup en développement pour une fonctionnalité dont les utilisateurs n’ont pas nécessairement vu la subtilité. De plus, le site avait perdu en capacité d’évolution. Les techniques de référencement évoluant plus vite que la durée de vie d’un site, il fallut mettre en place de nouveaux outils nécessitant de revenir à un fonctionnement plus standard, un an à peine après ce développement afin de l’optimiser.

Communiquer

Au même titre qu’il est fondamental que le e-commerçant se questionne sur le rapport coup/bénéfice de telles innovations (argent, temps d’administration, longévité du site, etc.), il peut-être intéressant d’interroger les principaux concernés : vos utilisateurs ! Un petit sondage par mail, via les réseaux sociaux ou grâce à un widget directement sur le site peut-être l’occasion de connaître leur avis et de créer du lien. Enfin, un dernier petit conseil pour la route : évitez de figer la structure de votre site. Si votre site est optimal à un instant T, n’oubliez jamais que vous êtes commerçant du web, autrement dit sur un support en mouvement, tributaire des modes, des langages de développement, etc.  

Bonne chance !

Liens utiles :